« Écrire à dimension des montagnes, des papillons et des étoiles » d’Athane Adrahane

Foufou (1 sur 1)                                                                                 Photo : Athane Adrahane

 

Le texte « Écrire à dimension des montagnes, des papillons et des étoiles » est paru dans le dernier numéro de la revue internationale Crossways, intitulé Lieux d’enchantement : approches écocritiques et écopoét(h)iques des liens entre humains et non-humains, sous la direction de Margot Lauwers et Bénédicte Meillon. Vous y trouverez aussi des textes de Nathalie Blanc, Belinda Cannone, Davide Vago, Stéphanie Mousserin, Sylvain Rode Nicolas Picard, Pierre-YvesTouzotRoberta Sapino,Joachim Zemmour Fabiola Obamé Abeline Léal et bien d’autres.

 Pour le lire, rendez-vous sur Crossways en cliquant ici.

“Cris et écrits de la nature/ Land’s Furrows and Sorrows”

Voici un très beau Colloque international qui aura lieu à Toulouse “Cris et écrits de la nature/ Land’s Furrows and Sorrows”, organisé par Françoise Besson, du 5 au 8 avril! Partcipation  le 7 avril avec une communication intitulée »De la polyphonie des récits, cris et écrits de la terre. Pratique de l’attention magique. Pour voir le programme complet : http://ecopoeticsperpignan.com/veille_manif/

IMG_20180403_205338288-01Et voici le résumé de l’intervention :

En toute profondeur, les brames des cerfs colorent l’atmosphère de la montagne. Les hululements d’une chouette ouvrent l’esprit aux mystères de la nuit. Dans la calligraphie des éclairs, se lit le récit d’un été qui,enfin, pourra pleurer feu le peuple des arbres décimé lors d’une saison criant sécheresse. Au loin, nourrie par l’orage, la rivière reprend timidement ses vocalises mettant ainsi en respiration créatures ailées et êtres feuillus. En tout légèreté, le vent m’apprend que là-bas, des femmes se réapproprient leur localité en plantant des arbres, qu’ailleurs d’autres peuples par leur danses, chants et rituels luttent contre un oléoduc, que partout des mains et des pieds écrivent des partitions accueillant une musique où s’allient humains et plus qu’humains. Continue reading

« Espoirs et pouvoirs de femmes »

L’exposition « Resurgence » s’inscrit dans une journée d’Étude intitulée « Espoirs et pouvoirs de femmes: approches écoféministes de la résilience à travers la photographie et la littérature”. Il y aura, le 10 mars, en plus du vernissage de l’exposition, des conférences de Bénédicte Meillon et Samia Haroune et puis des lectures de poèmes d’Athane Adrahane. Voici toutes les infos et liens ci-dessous : 

Le site de l’ Atelier de recherche en écopoétique et écocritique

 

Espoirs et pouvoirs de femmes-1-1

 

Espoirs et pouvoirs de femmes-1-2(1)

Conférence et exposition « Les êtres à effet de souffle » le 21 avril à Perpignan !

les êtres à effet de souffle

Dans le cadre de l’atelier de recherche en Ecocritique et Ecopoétique,
cette séance animée par Athane Adrahane sera couplée avec le vernissage d’une exposition de 20 photographies écopoétiques organisée en partenariat avec le Service Culturel de l’UPVD.

Pour plus d’info concernant l’événement : visiter la page du Cresem

Pour  plus d’information concernant l’atelier de recherche en écocritique et écopoétique de Perpignan : Visiter le site ici !  

Pour voir le travail photographique d’Athane Adrahane : www.athaneadrahane.be

Résumé de l’intervention :

L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono offre le récit d’un berger qui, voyant que la montagne se meurt, décide de remédier à cet état des choses en plantant des milliers d’arbres. Capter ce qui fait défaut à la santé d’un lieu, demande de se mettre à son chevet, d’ausculter sa respiration, sa température, son pouls. Le berger s’est donc rendu attentif aux souffles de la montagne, aux pactes entre les mondes pluriels. Quelles sont les bonnes et Continue reading

La rue ou le temps d’un sourire retrouvé.

Par Athane Adrahane

le sourire de Nube

Salut ! Çà va ? Vous avez deux minutes?

Non? Pas le temps? Pas de souci …

Bonjour chez nous !

Dans les rues, il y avait le démon du temps,

ce temps qui échappe à tous comme un vent

qui t’emporte si tu ne t’ancres pas

qui te rend plus fort si tu en conjures le mauvais sort.

Pour emploi et sourire garder, j’appris à me centrer.

Oui, comme cela : mon corps au nord, mon cœur au sud.

Ma conscience en passeur. Mon pas sœur de celles dont on viole les rêves.

Mon pas frère de ceux dont on accapare les terres.

Mon adhésion au sol, au solidaire comme étoile polaire.

D’un sourire, arrêter le temps ?

Tu y crois, toi ?

D’un solaire « bonjour » stopper le cours des corps chronométrés pour parler humanité, pauvreté, HIV, ONG, faim dans le monde, violence faite aux femmes, sécurité sociale, TTIP, changement climatique, souveraineté alimentaire, Syrie, paysans sans terre, migrant, évasion fiscale, don, dictature Continue reading

« Echoes of distant voices » de Kangling

Par Athane Adrahane

Kangling pochette

 

L’album « Echoes of distant voices » du trio belge soul-rock nommé Kangling fait partie de ces œuvres musicales que l’on aime à emmener avec soi afin de sonariser les alentours et prêter oreilles aux voix qui font retours.

La poétique de Kangling décoche de nombreuses questions. Où se situent les sources qui font sourdre les souffles ? De quoi s’est-on éloigné, séparé? Qu’est-ce qui ne fait plus sens ? L’amour s’en est peut-être allé, mais par quel déni, quelle négligence ? De quelles natures sont ces voix qui hantent et que nous n’atteignons plus ou alors par bribes à la grâce de ces fissurations temporelles venant stopper le rond rond usuel pour laisser place à la nuit de toutes les introspections ?

En guise de réponses: pas de verbeuses sagesses désincarnées, mais un parcours des Continue reading