Il est des jours étranges. Par Athane Adrahane.

serpent à plume © A.Adrahane/G.Sens Detere

Il est des jours étranges
où fleure un air de naissance
où les démons côtoient les anges
où l’on se sent naître papillon,
musique des grands fonds
orage de dragon.

Il est des jours étranges
où le corps se fait guerrier,
terre de femme-brasier
à l’incandescence de volcan
aux sortilèges de serpent.

Il est des jours étranges
où nous poussent des griffes de feu,
des ailes qui défient les cieux.
Alors les yeux en transe,
le coeur aux aboies,
par delà les apparences,
on se risque dans les sous-bois
là où dansent nos ombres
là où tremblent nos vanités
et où l’humilité
seule
pourra nous guider.

Il est des jours étranges
où l’on quitte sa fonction
pour élire une fiction
comme authentique vérité
de ses intimités

Il est des jours étranges
où l’amour guide notre parcours

la chrysalide libère son fluide

le corps
peut
enfin
éclore

et qu’ainsi
étincelant,
danse
au
monde
le peuple de tes fissures

 

Photographie: © Athane Adrahane/Guillaume Sens Deterre

             Dessin: Théa Daguirys

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


one + = 6